· 

Commencer la Douche Froide Aujourd'hui (Guide Pratique)

 

Si vous ne savais pas encore pourquoi vous devez vous mettre à la douche froide, rendez-vous ici avant de continuer à lire.

 

 

« On essaye toujours d’éviter l’inconfort. Pourtant, c’est justement cet inconfort qui pourrait nous faire grandir, nous rendre plus fort et plus heureux. »

 

Mon Expérience:

 

Je n’ai pas commencé tout de suite par une douche froide de 10 minutes. J’ai laissé le temps à mon corps de s’adapter en le stressant juste assez pour que cela devienne inconfortable et active une réponse hormétique du corps.

 

Chaque jour, j'exposais mon corps un peu plus longtemps à l'eau froide.

 

Je commence en général toujours par une douche chaude pour ne pas m’enlever tout le plaisir de la douche. Pendant ce temps j'en profite pour me savonner.

 

Ensuite, petit à petit, je descends la température de l’eau jusqu’à 20C°. Je laisse mon corps s’habituer et je commence à frissonner.

 

Une fois l’inconfort passé, je tourne complètement le robinet de la douche vers la température la plus froide et je reste pendant au moins 3 minutes sous cette eau glaciale.

 

Le secret, selon moi, c’est d’apprendre à contrôler sa respiration.

 

Passé le premier choc et l’hyperventilation, j’essaie de contrôler ma respiration en prenant des respirations profondes. Cela aide grandement !

 

Chaque matin, je rajoute 5-10 secondes à ma séance, en fonction de mon humeur et de l’inconfort.

 

Bien sûr, il faut constamment être à l’écoute de son corps et ne JAMAIS forcer.

 

Après une dizaine de jours, je commençais à me sentir prêt pour passer directement de l'eau très chaude à l'eau très froide.

 

 

Après 30 jours, je passe aisément de l'eau chaude à l'eau froide. Je n'hyperventile plus et j'arrive à garder les idées claires. La douche froide est devenue une habitude que j'ai intégrée dans ma routine matinale et je ne voudrais retourner en arrière pour rien au monde !

 

 

 

Mettez-vous à la douche froide AUJOURD'HUI avec la méthode LeBioHacking:

 

  1. Ne pensez pas que vous allez le faire, FAITES-LE !
  2. Commencez par une douche chaude et savonnez-vous.
  3. Les premiers jours, descendez petit à petit la température de l'eau et restez à l'écoute de votre corps.
  4. Descendez jusqu'à la température minimum.
  5. Vous allez hyperventiler. Essayez de contrôler votre respiration en prenant des grandes bouffées d'air.
  6. Restez 2-3 minutes sous l'eau froide.
  7. Profitez des effets le restant de la journée.
  8. Recommencez le jour suivant.
  9. Intégrez la douche froide à votre routine.

 

 

"J'ai du mal à créer des habitudes, j'abandonne mes bonnes résolutions rapidement"

 

Qu'est-ce qui distingue les personnes qui respectent leurs bonnes résolutions aux autres ?

 

Le pourvoir de l'habitude ! En effet, les gens qui arrivent à garder leurs bonnes résolutions ont réussi à l'intégrer dans leur routine journalière.

 

Une habitude que j’ai prise, c’est de faire un contrat avec moi-même dès que je prends une bonne résolution: j’écris sur une feuille de papier ma résolution, le lieu et le moment où je compte la réaliser. J’ai également créé un calendrier pour suivre mon évolution et me motiver.

 

J’ai remarqué que cela facilitait énormément le respect de mes bonnes résolutions.

 

En effet, étant donné que la décision de prendre les douches froides est déjà actée, je ne dois plus puiser la force dans mon réservoir « volonté » chaque matin.

 

Nous verrons dans un prochain article comment fonctionne la volonté, pourquoi elle est limitée et comment la hacker.

 

 

Avant de commencer cette pratique, demandez l’avis de votre médecin. 

 

 

 

Décharge légale

Le contenu de ce site web est uniquement fourni à des fins éducatives et ne prétend pas poser un diagnostic, ni traiter, guérir ou prévenir quelconque maladie ou problème de santé.  L’information fournie ne devrait pas se substituer à l’avis d’un médecin ou de tout autre professionnel de la santé. 

Les informations présentées dans ces articles sont tirées d’une synthèse d’ouvrages, articles et/ou publications scientifiques. Par ailleurs, je vous partage mon expérience personnelle, mon avis sur les différents concepts exposés au titre de « la libre communication des pensées et des opinions ».

Ces éléments d’’information ne prétendent bien sûr pas à l’’exhaustivité et n’’engagent que l’’opinion de leur auteur, chaque lecteur étant libre de conserver, comme il se doit, son esprit critique, sa liberté d’’opinion et son libre arbitre.

Ces avis et opinions ne consistent pas davantage en une consultation médicale, mais en un message citoyen portant sur la forme, la santé ou le bon fonctionnement de l'organisme, l’auteur souhaitant partager son expérience et compréhension personnelle. L’auteur n’est donc en aucun cas responsable de l’’utilisation qui pourrait être faite de ces informations. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0