· 

La douche froide: mécanismes et bienfaits

 

 

La science s'est récemment penchée sur la question de la douche froide et je vais tenter de vous résumer l'état actuel des recherches.

 

Petit avertissement pour les allergiques au discours « scientifique », je vais dans les lignes qui suivent tenter de vous résumer les mécanismes biochimiques qui entrent en jeu lors de la thermogenèse par le froid. 

 

N'hésitez pas à aller directement ici pour découvrir les 15 raisons de se mettre à la douche froide !

 

L’eau froide refroidit votre température corporelle. Par le principe d’homéostasie (principe par lequel le corps cherchera toujours à retrouver son point d’équilibre), le corps va réagir en déclenchant un mécanisme nommé « la thermogenèse » pour retrouver sa température initiale et éviter l’hypothermie. 

 

Voici les différents mécanismes que le corps va mettre en place ainsi que leurs conséquences:

 

  1. CONTRACTION MUSCULAIRE - les fameux frissons :                                                                                                                   

Les muscles antagonistes vont se mettre à trembler très rapidement (environ 10 contractions par seconde) et l’énergie musculaire va être transformée en chaleur. La température interne va donc augmenter par dissipation de chaleur. La contraction musculaire est également accompagnée de la pilo-érection.

 

  1. AUGMENTATION DU TAUX DE NOREPINEPHRINE :

La norépinéphrine est un neurotransmetteur, une catécholamine à l’instar de la dopamine ou de l’adrénaline. La douche froide va entrainer une surproduction de norépinéphrine, qui gérée par le système nerveux sympathique, va avoir de multiples bienfaits sur le corps humain.

 

Un de ses premiers rôles est la vasoconstriction. Elle va resserrer les vaisseaux sanguins périphériques afin de rediriger le sang vers l’intérieur du corps et protéger les organes vitaux ainsi que diminuer la surface de potentielle perte de chaleur. Cette vasoconstriction renforce tout le système cardiovasculaire.

 

La norépinéphrine augmente également l’attention, l’humeur, l’énergie et la vigilance ! Elle pourrait aussi jouer un rôle dans le traitement de la dépression, étant donné que des taux bas de norépinéphrine ont systématiquement été constatés chez des personnes souffrant de cette maladie.

 

De plus, elle a des bienfaits dans la gestion de la douleur, de l’inflammation et du métabolisme.

 

Enfin, elle joue également un rôle important dans l’activation de la biogénèse mitochondriale dans nos muscles et nos tissus adipeux (voir point 3). Exposer son corps à une température de 4,4 C* pendant 20 secondes ou à 14 C* pendant quelques minutes pourrait jusqu’à doubler votre taux de Norépinéphrine. C’est une des raisons pour laquelle on se sent si bien après une douche froide ! 

 

  1. ACTIVATION DE LA GRAISSE BRUNE :

Souvent la graisse a mauvaise presse et les gens veulent en général s’en débarrasser au plus vite.

 

Cette graisse, souvent concentrée au niveau de la ceinture abdominale (la fameuse graisse viscérale qui se met également sur les organes et vous rends malade - ce sera l’objet d’un autre article) pour les hommes et des cuisses pour les femmes, est ce qu’on appelle de la graisse « blanche ».

 

La graisse brune est, au contraire, une graisse extrêmement bénéfique pour le corps.

 

Son rôle principal est de convertir de l’énergie pour créer de la chaleur. On la retrouve en grande quantité chez les nouveaux-nés (qui ne sont pas encore capable de frissonner pour se réchauffer) et on a longtemps pensé qu’elle disparaissait à l’âge adulte. Rien n’est moins vrai !

 

S’il est vrai que la quantité de graisse brune diminue sensiblement avec l’âge, on peut par contre en augmenter la production. Comment ? Vous l’aurez devinez, par l’exposition au froid ! Mais pourquoi en stimuler la production ? Eh bien car ces graisses brunes sont de véritables machines à brûler de l’énergie (les calories) !

 

En effet, le froid active la biogénèse mitochondriale par l’expression du gène UCP-1, donc la production de mitochondries (les centrales énergétiques de nos cellules) dans vos muscles, mais également dans vos tissus adipeux. Et oui, une des conséquences de ce processus est que vous allez « brûler des graisses » pour créer de la chaleur (la thermogenèse) et donc stimuler votre perte de poids !

 

La graisse brune se concentre surtout autour de votre nuque, autour de vos vaisseaux sanguins (pour les réchauffer) et se retrouve également « coincée» dans votre graisse blanche.  A court terme, des douches froides régulières peuvent augmenter votre graisse brune de 37%. Et au plus vous aurez de la graisse brune, au plus votre métabolisme va augmenter !

 

En résumé, le corps s’adapte à l’exposition répétée au froid en augmentant le nombre de mitochondries dans vos tissus adipeux, en transformant votre graisse « blanche » en graisse « brune » et en faisant passer le corps en mode « brûlage de graisse » pour la génération de chaleur. Par conséquence, au fur et à mesure de votre exposition, vous pourrez résister de plus en plus longtemps au froid.

 

 

  1. PRODUCTION DE COLD SHOCK PROTEINS (CSP) :

Connue aussi sous le nom de RBM3, elle est activée par l’exposition au froid.

 

Lorsque vous exposez votre corps au froid, cela peut dégrader des synapses (la connexion entre les neurones).

 

Le corps réagit en activant l’RBM3 qui restaure ces connexions. Ce mécanisme a été observé chez le animaux en hibernation.

 

Un effet bénéfique et neuro-protecteur a été constaté chez les souris génétiquement modifiées pour avoir la maladie d’Alzheimer. L’exposition au froid a retardé de manière significative l’apparition de la maladie chez ces souris.

 

L’étude sur l’activation de l’RBM3 chez l’homme par le froid pourrait être donc une piste intéressante pour lutter contre cette terrible maladie.

 

Le stress dû à l’exposition pourrait aussi stimuler la production de BDNF (Brain Derivator Notrophic Factor), qui stimule l’apparition de nouvelles synapses.

 

  1. REDUCTION DE L’INFLAMMATION :

L’inflammation est un processus important dans notre corps. Elle permet de réparer les tissus, d’éliminer les cellules mortes…

 

Le problème c’est qu’aujourd’hui, et dû à des facteurs exogènes tel que le stress, la pollution, nos mauvaises habitudes alimentaires… notre corps est souvent en état d’inflammation chronique. Cela induit une vieillissement accéléré des cellules et donc de votre corps.

 

L’inflammation chronique a aussi été mis en cause dans de nombreuses maladies, comme le cancer, le diabète, l’arthrite, la dépression… Le but sera donc de diminuer cette inflammation chronique.

 

L’exposition au froid permet de réduire les cytokines pro-inflammatoires telles le TNF-Alpha (qui active les cellules immunitaires, ce qu’on veut éviter) ou le MIP - 1Alpha.

 

On a constaté également que le froid inhibe une enzyme responsable pour la décomposition du collagène: la collagénase. Le collagène , également appelé la colle du corps, est un composant essentiel de la peau, des muscles, des tendons, du cartilage et de tous les autres tissus conjonctifs. En vieillissant, on en produit moins (la production diminue de 1%/an à partir de 40 ans). Un des symptômes d’un manque de collagène sont les rhumatismes, les douleurs, la faiblesse… On peut contrer cette carence par une supplémentation en collagène (grâce au bouillon d’os ou au collagène marin par exemple) ou, vous l’aurez compris, diminuer la décomposition de celui-ci en inhibant la collagénase.

 

Donc en résumé, le froid permet de réduire l’inflammation dans votre corps ainsi que les douleurs. 

 

  1. RENFORCEMENT DE L’IMMUNITE:

L’eau froide renforce les cellules immunitaires et contre le processus de vieillissement du système immunitaire appelé l’immunosénescence.

 

En vieillissant, la réponse immunitaire cellulaire diminue et on est de plus en plus sujet à des maladies infectieuses, des cancers, des maladies auto-immunes…

 

Un système immunitaire « jeune » luttera plus efficacement contre un virus qu’un système immunitaire plus « âgé ». Les raisons de cette diminution des fonctions immunitaires ne sont aujourd’hui pas totalement comprises. Une hypothèse serait que les infections chroniques (comme le CMV ou l’herpès) nécessitent une réponse constante de notre système immunitaire qui s’épuiserait à la longue.

 

Heureusement, nous pourrions ralentir cette immunosénescence avec l’exposition au froid.

 

En effet, cette exposition augmenterait le nombre de cellules blanches (lymphocytes, cellules T tueuses, cytotoxic T lymphocytes) et par conséquent votre réponse immunitaire à toute sorte de pathologies !

 

Les histoires selon lesquelles les « ours polaires » (se dit des personnes qui nagent régulièrement en eau glacée) ne tombent que rarement malades, pourrait s'expliquer par ce phénomène !

 

  1. ANTIOXYDANT PUISSANT :

Comme nous l’avons vu plus haut, l’exposition au froid augmente le métabolisme des graisses. Ce métabolisme génère également des radicaux libres (Espèce réactive de l’oxygène - ERO) suite à l’imperfection de la chaîne de réaction de nos mitochondries.

 

Un radical libre est une molécule à qui il manque un électron, ce qui la rend très instable. Afin de se stabiliser, ce radical libre va, au contact d’une autre cellule, lui voler un électron. La cellule deviendra donc à son tour, un radical libre. S’en suit une réaction en chaîne sans fin.

 

Par analogie, la rouille sur les métaux ou la couleur brune que prend votre pomme fraîchement coupée sont issues également de l’oxydation. Eh oui, l’oxygène que l’on respire nous permet de vivre, mais nous tue à petit feu par la même occasion.

 

Les radicaux libres ne sont pas toujours nocifs pour autant. En effet, ils sont essentiels au bon fonctionnement de notre corps : ils interviennent notamment dans le système immunitaire et dans la synthèse d’énergie. Cependant, un surplus de radicaux libres peut avoir des effets dévastateurs  en favorisant de nombreuses maladies et en accélérant le vieillissement.

 

Heureusement, notre corps a prévu un mécanisme de défense contre l’oxydation de nos cellules. Nous pouvons contrer la propagation incontrôlée de ces radicaux libres par des substances qui viennent rajouter leur électron manquant, les stabiliser et donc supprimer leur besoin d’aller voler cet électron à une autre cellule ; ce sont les antioxydants !

 

L’alimentation ou une complémentation en vitamine E, C, Zinc et Sélénium peuvent nous aider à combattre ce stress oxidatif.

 

Le corps a également la capacité de produire ses propres antioxidants, beaucoup plus puissants que les antioxidants exogènes : le glutathion (principal antioxydant du cerveau, secrété par l ‘organisme dans l’hippocampe).

 

Le glutathion est tellement puissant qu’il est considéré comme le principal agent de détoxication du cerveau. Il a également la capacité de transformer certaines toxines en les rendant hydrosolubles et donc plus facilement éliminables. La production de glutathion est activée par le facteur de transcription Nrf2.

 

La question à 1 million est dès lors: comment est activé le Nrf2 ? Eh bien, il peut être activé par la présence de beaucoup de radicaux libres, par des aliments (ce sera l’objet d’un futur article sur la nutri-épigénétique) tels le curcuma, les graines germées de brocoli, le café, le thé vert, le DHA (un acide-gras Omega-3) et également via une réponse hormétique à un stress telle que la douche froide.

 

En résumé, la douche froide peut avoir un effet antioxydant extrêmement puissant via la production de glutathion par l’activation du Nrf2.

 

  1. AUGMENTE LA RESILIENCE MENTALE - CREE UN MENTAL D’ACIER:

La douche froide chaque matin ne devient pas chaque jour plus facile. Même si on s’habitue à la longue et que l’on est capable de résister plus longtemps à des températures plus froides, il faudra toujours beaucoup de courage et de force mentale pour tourner le robinet de la douche vers le froid.

 

On sort, chaque matin, de sa zone de confort et on affronte ses peurs. Le moment où l’eau froide touche votre peau, votre cerveau va vous dire « enfuis-toi ! VITE ! ».

 

Après les premières secondes, on se rend compte qu’on est pas entrain de mourir et qu’on peut relever ce défi car on l’a décidé.

 

« La douleur est inévitable mais la souffrance est optionnelle ».

 

Chacun est régi par des modèles mentaux dûs à son éducation, sa culture, sa religion, les gens qu’il fréquente. Ces modèles mentaux définissent la manière dont on pense, dont on agit et dont on réagit face à l’adversité.

 

Personnellement, j’ai appris à voir la douche froide quotidienne comme un rituel qui me fait grandir un petit peu chaque jour.

 

Chaque jour, j’affronte mes peurs et élargis ma zone de confort. Les choses qui me semblaient difficiles ou ingrates, je les aborde avec moins d’appréhension: « j’ai été capable de prendre ma douche froide ce matin, donc ça je peux y arriver aussi ! ».

 

J’ai comme l’impression que ma résilience mentale - et physique - s’est agrandie de manière significative. Comme j’ai fait une des choses les plus difficiles à mes yeux le matin, je relativise beaucoup plus tous les problèmes du reste de la journée.

 

Ceci est à mes yeux, un des plus grands bénéfices de la douche froide.

 

 

Voulez-vous aussi profiter des bienfaits de la douche froide ? Cliquez ici pour découvrir notre Guide Pratique

 

 

 

Sources : 

 

http://www.greenmedinfo.com/blog/turmerics-weight-loss-secret-it-turns-bad-fat-good 

https://www.youtube.com/watch?v=VfqVU3MjrjE&index=1&list=PLRp-TxdQgOrTjFr-FX0m6ypo0du56gjNR&t=1163s

https://www.youtube.com/watch?v=if-J8w2ay94&list=PLRp-TxdQgOrTjFr-FX0m6ypo0du56gjNR&index=9

https://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2016/05/01/health-benefits-extreme-hot-cold-temperatures.aspx

https://jack.canalplus.fr/actualites/frissons-ecoutant-de-musique-cerveau-etre-special/

http://www.sciencealert.com/scientists-discover-cold-shock-proteins-for-dementia-treatment

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2785020/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/4357162

http://www.assim.refer.org/colleges/colleges/styled/files/page80-l3.9b.vieillissement-du-syste0300me-immunitaire.pdf

https://www.santeweb.ch/santeweb/Sujets_Prioritaires/Renforcer_le_systeme_immunitaire/Actualites/Le_vieillissement_du_systeme_immunitaire_humain.php

http://www.thierrysouccar.com/sante/info/les-radicaux-libres-quest-ce-que-cest-546

Ces glucides qui menacent notre cerveau, Dr. Perlmutter

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2966482/

http://knowledgeofhealth.com/cold-shower-hot-pepper-brown-fat-weight-control-plan/

http://podcastnotes.org/2016/04/07/joe-rogan-experience-773-dr-rhonda-patrick/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2908888/

http://biohackersummit.com/2016/10/15/dr-rhonda-patrick-health-benefits-of-sauna/

 

 

Décharge légale

Le contenu de ce site web est uniquement fourni à des fins éducatives et ne prétend pas poser un diagnostic, ni traiter, guérir ou prévenir quelconque maladie ou problème de santé.  L’information fournie ne devrait pas se substituer à l’avis d’un médecin ou de tout autre professionnel de la santé. 

Les informations présentées dans ces articles sont tirées d’une synthèse d’ouvrages, articles et/ou publications scientifiques. Par ailleurs, je vous partage mon expérience personnelle, mon avis sur les différents concepts exposés au titre de « la libre communication des pensées et des opinions ».

Ces éléments d’’information ne prétendent bien sûr pas à l’’exhaustivité et n’’engagent que l’’opinion de leur auteur, chaque lecteur étant libre de conserver, comme il se doit, son esprit critique, sa liberté d’’opinion et son libre arbitre.

Ces avis et opinions ne consistent pas davantage en une consultation médicale, mais en un message citoyen portant sur la forme, la santé ou le bon fonctionnement de l'organisme, l’auteur souhaitant partager son expérience et compréhension personnelle. L’auteur n’est donc en aucun cas responsable de l’’utilisation qui pourrait être faite de ces informations. 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    alexis (samedi, 27 octobre 2018 14:37)

    Bonjour,
    Très intéressant cet article. C'est le premier que je vois associé avec des études scientifiques sur les neurosciences. Alors peut-être qu'il y a qq extrapolations et quelques sources à verrouiller je ne sais pas mais perso je trouve que c'est un bon début pour expliquer les mécanismes de manière pédagogique à un non initié sur les bienfaits physiques et biochimiques de la douche froide.
    C'est top, merci.